Navigation – Plan du site
Mélanges

In memoriam

Michel Izard (1931- 2012)
Pierre Bonte
p. 329-348

Notes de la rédaction

Michel Izard nous a quitté au mois de février 2012. Avec lui disparaît une figure majeure de l’anthropologie et de l’africanisme.

Texte intégral

1Cette double vocation n’allait pas de soi. Comme beaucoup de chercheurs de ces générations qui ne suivaient pas un cursus académique de formation à la discipline il s’initia à celle-ci à travers les enseignements de l’Institut d’ethnologie du Musée de l’Homme et surtout de la VIème section de l’EPHE, fondée en 1947, qui deviendra bientôt l’EHESS, où il découvrit ceux qui devinrent ses maîtres, Claude Lévi-Strauss en particulier. Il se destinait jusqu’alors à la philosophie et acquit en cette matière une solide formation qui se traduisit par la soutenance en 1956 d’un diplôme d’Études Supérieures, « Négation et Négativité chez Spinoza, Hegel et dans la philosophie de Dom Deschamps ». L’ethnologie, simple enseignement complémentaire au départ, allait devenir sa principale préoccupation mais il ne renia jamais sa formation philosophique qui modèlera sa pensée et dont l’inspiration hégélienne traversera son œuvre.

2Son engagement dans les recherches africanistes relève aussi pour une part des circonstances. Ses intérêts personnels et l’environnement scientifique au sein de la Vème section l’amenaient en effet à s’intéresser aux terrains américanistes et, toute sa vie il suivit de très près les travaux foisonnants aux États-Unis d'Amérique sur les Indiens d'Amérique du Nord. En 1957, cependant, il est sollicité, de même que Françoise Héritier-Izard, pour évaluer en Haute-Volta (qui deviendra le Burkina Faso après l’indépendance) l’impact d’un projet de colonisation du bassin de la Haute Volta noire et du Sourou par des paysans moose de la région voisine du royaume de Yatenga. Ce fut l’occasion d’une recherche au long cours qui le conduisit à effectuer de longs séjours au Burkina Faso où il contribua simultanément au développement des recherches ethnologiques, à travers la revue Études Voltaïques, ou encore comme directeur (1968-1969) du Centre Voltaïque de Recherches Scientifiques, puis comme conseiller scientifique du directeur du Centre jusqu’en 1979.

3L’œuvre africaniste de Michel Izard s’organise à partir de ce long terrain effectué au Yatenga qui lui permet, au terme d’une recherche patiente, méthodique et visant à l’exhaustivité, de constituer les « archives orales » de ce royaume ouest-africain. L’analyse de l’organisation politique du Yatenga prendra, grâce à lui, une dimension paradigmatique au sein des études africanistes, au même titre que celle des Nuer ou des Tallensi. Elle va contribuer à renouveler le champ de l’anthropologie politique qui avait peu participé de la « révolution structuraliste » et était dominé par la figure tutélaire de Georges Balandier auquel Michel Izard reconnaitra néanmoins un rôle de refondation de la sociologie africaniste aux lendemains des indépendances.

4Avant de revenir sur cette analyse rappelons les jalons bibliographiques d’une recherche qui se poursuivra jusqu’à la disparition de Michel Izard. La thèse de doctorat troisième cycle « Introduction à l’histoire des royaumes mossi », soutenue en 1967 présente une première synthèse qui sera développée dans sa monumentale thèse de doctorat d’État : « Les archives d’un royaume africain. Recherches sur la formation du Yatenga », défendue en 1980. L’année 1985 voit la sortie de deux ouvrages importants issus de cette thèse : Gens du pouvoir, gens de la terre. Les institutions politiques de l’ancien royaume du Yatenga (Paris, Éditions de la MSH, Cambridge, Cambridge University Press) et Le Yatenga précolonial. Un ancien royaume du Burkina (Paris, Karthala). S’appuyant sur des compléments à sa recherche, il publie en 1992 L’Odyssée du pouvoir. Un royaume africain. État, société, destin individuel (Paris, Éditions de l’EHESS) et finalement, revenant sur les questions historiques, édite en 2003 Moogo. L’émergence d’un espace étatique ouest africain au XVIe siècle. Étude d’anthropologie historique (Paris, Karthala).

5Originaux par les thèmes abordés et remarquables par l’ampleur des enquêtes et la finesse des analyses, les travaux de Michel Izard sur le Yatenga ne s’en inscrivent pas moins dans un contexte scientifique qui voit, en particulier dans les années 1970 et 1980, se manifester un nouvel intérêt pour l’étude des États, de fondation souvent ancienne, qu’a trouvé en place la colonisation européenne de l'Afrique. Les considérations frazériennes sur la royauté sacrée bénéficient ainsi d’une attention renouvelée, et partagée par Michel Izard qui collaborera avec Nicole Belmont à la réédition d’une partie du Rameau d’or. durant ces deux décennies Luc de Heusch consacrera une série d’ouvrages aux royautés sacrées interlacustres. Alfred Adler publiera ses travaux sur la royauté moundang du Tchad (1982). D’autres occurrences étatiques sont étudiées, et seront l’objet de thèses qui feront date, par Claude Tardits chez les Bamoun du Cameroun (1978) ou encore par Emmanuel Terray dans le cas des royaumes abron de Côte d’Ivoire (1984).

6Alors que les recherches de Georges Balandier et des anthropologues d’inspiration marxistes se préoccupent d’abord, le plus souvent, des États issus de la colonisation et de la décolonisation, les travaux que nous venons d’évoquer s’interrogent sur les formations étatiques précoloniales. Il s’agit moins d’une rupture par rapport aux recherches de l’époque antérieure que de leur dépassement pour aborder des champs restés en friche. La place accordée par Michel Izard à la notion de lignage s’inscrit ainsi dans une certaine continuité avec l’ouvrage de référence d’Edward Evans-Pritchard et Meyer Fortes, African Political Systems (1940, publié rapidement en français), dont le point de départ reste l’analyse des sociétés « sans État » mais qui pose la question de la constitution des États « lignagers ». La déconstruction des notions de lignage, de communauté villageoise, de conquête, etc., viendra plus tardivement. de même peut-on observer une certaine continuité entre les analyses de Michel Izard et celles de Marcel Griaule sur la société dogon, et surtout de ceux qui ont prolongé la démarche de Griaule, réunis autour du thème des « systèmes de pensée en Afrique Noire », du nom du laboratoire (constitué en 1974) avec les membres duquel Michel Izard entretiendra des relations suivies.

7La véritable rupture et l’apport reconnu de Michel Izard aux (re)fondations d’une anthropologie du politique est ailleurs. Elle consiste dans la tentative, la plus souvent réussie, de conciliation entre le régime d’historicité que met en évidence le fonctionnement de ces formations étatiques africaines et la mise en évidence, d’inspiration structuraliste, de leur constitution comme des « œuvres de pensée », comme des constructions relevant de l’exercice de la fonction symbolique. Cette démarche a contribué à renouveler l’approche des faits politiques africains et inspiré nombre de chercheurs parmi lesquels je me situe sans hésiter. C’est à travers la tradition orale, dont des historiens comme Jan Vansina, Yves Person, Claude-Hélène Perrot, etc. explorent le régime d’historicité et qu’ils soumettent à la critique historiographique, que Michel Izard constituera ses « archives » et les questionnera.

8D’une manière significative et qui mériterait des réflexions plus approfondies, il mettra plus l’accent sur les rituels que sur les mythes fondateurs, se distinguant là de Claude Lévi-Strauss. Le traitement, resté en partie distinct dans les publications, de l’histoire et de l’anthropologie souligne aussi que se perpétue dans sa démarche une distinction épistémologique et méthodologique, que l’on pourrait peut-être alors associer à l’usage de l’écriture, entre ces deux disciplines qui lui fit garder un certain silence sur les États musulmans issus du jihâd, pourtant voisins séculaires des Mossi. Michel Izard n’en met pas moins à mal nombre de notions qui ont obscurci les recherches antérieures, telle celle de l’origine de l’État, ou encore de l’opposition tranchée entre sociétés sans et avec État.

9Même si dans le cadre du Journal des Africanistes il me semblait pressant de rendre compte avant tout du parcours africaniste de Michel Izard, on ne peut réduire à ce seul engagement ses activités dans le monde anthropologique, national et international. Trois étiquettes me semblent alors s’imposer pour évoquer une personnalité naturellement autrement plus complexe : fidélité, scientificité et engagement professionnel.

10Fidélité au Laboratoire d’anthropologie sociale, dont il fut un membre éminent dès sa constitution en 1960, et à son fondateur Claude Lévi-Strauss dont il s’attacha à diffuser les travaux et auquel il rendit un hommage remarqué à deux reprises au moins. À l’occasion de son soixante dixième anniversaire, lorsqu’il édite avec Pierre Smith, un ouvrage collectif qui aura un grand retentissement, La fonction symbolique (1979). Lorsque Claude Lévi-Strauss, en 2004, approche de son centième anniversaire, en publiant un numéro spécial des Cahiers de l’Herne qui lui est consacré et réunit 48 auteurs.

11Fidélité exigeante cependant à l’occasion de ses relations de travail et avec ses idées. Hanté comme nombre de personnes de sa génération par les effets du totalitarisme, il se détachera du courant surréaliste pour ses ambiguïtés à ce sujet. Il en gardera néanmoins un goût affirmé pour la littérature et un souci de l’écriture qui caractérise ses productions, fussent-elles à usage restreint, et traduit à nouveau l’influence de Claude Lévi-Strauss. Cette écriture se caractérise en effet par sa rigueur notionnelle et sa clarté stylistique qui lui semblent des qualités essentielles, mais souvent mal partagées, pour rendre compte de la scientificité des sciences humaines et sociales. Michel Izard a beaucoup écrit, dans les revues les plus diverses, dont le Journal des Africanistes qui a accueilli plusieurs de ses textes, en éditant des ouvrages collectifs, dans des rapports publiés ou restés à l’état de littérature grise, et naturellement dans ses grands ouvrages consacrés au Yatenga.

12Fidélité enfin dans la manière d’assumer ses responsabilités professionnelles, à l’égard des étudiants accédant nouvellement au terrain ou thésards, qu’il réunira nombreux dans le séminaire qu’il anime à l’EHESS pendant plus de dix ans, durant les années 1980 et 1990, fidélité à l’égard de ses collègues, lorsqu’il collabore aux œuvres collectives, fidélité à l’égard des institutions auxquelles il appartient et auxquelles il consacrera une partie de ses activités.

13Je terminerai d’ailleurs cette évocation de la mémoire de Michel Izard en rappelant quelques aspects de cet engagement professionnel à l’occasion duquel je l’ai plus personnellement côtoyé. Très tôt il juge nécessaire la création d’une association professionnelle rendant compte des évolutions de la discipline. À l’occasion du colloque sur « L’anthropologie en France, situation actuelle et avenir », organisé en 1977, il présente ainsi un projet de constitution de l’Association Française des Anthropologues (AFA) qui verra le jour à la suite de cette réunion. Insatisfait des orientations prises, il contribuera une dizaine d’années plus tard à la création de l’association Pour la recherche en Sciences Sociales (APRAS, 1989). Entre temps nommé chargé de mission au Département des sciences humaines et sociales du CNRS (1982) il participe activement à la rédaction du « rapport Godelier » sur les sciences sociales. Il quitte cette fonction pour être nommé membre de la section 33 du comité national, réunissant encore anthropologues, préhistoriens et ethnologues, dont il est élu président (1983-1986).

14Le remplaçant comme chargé de mission, c’est à cette occasion que débute ma collaboration avec lui qui se traduit plus particulièrement par la conception du projet aIda (analysed’Instruments didactiques pour l’anthropologie) à l’origine de la rédaction du Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie (1991) qui réunira une équipe de rédaction et verra la participation de plusieurs centaines de chercheurs. Cet ouvrage réédité avec des compléments dans la collection Quadrige a fait l’objet depuis de plusieurs éditions nouvelles et de traductions dans des langues étrangères qui attestent de son rayonnement international.

15La collaboration fut exigeante et parfois rugueuse mais il en restera, pour ma part, une grande estime pour l’homme, ses compétences, sa rigueur, mais aussi ses capacités d’accueil et son sens de l’œuvre collective.

16Nous le regretterons longtemps.

Bibliographie de Michel Izard1

  • 1 La présente bibliographie, remaniée par Luc Pecquet, est issue du document établi par Michel Izard (...)

1962 « Bibliographie générale des Mossi » Études voltaïques, nouvelle série, 3 : 103-111.

1964 Haute-Volta. Paris, Larousse (Encyclopédie africaine et malgache), 32 p.

1964 « Haute-Volta » Encyclopédie africaine et malgache, Paris, Larousse, 4 + 32 + 464 p., 2e série paginée : 1-32.

1965 « La terminologie de parenté bretonne », L’Homme V (3-4), Études sur la parenté : 88-100.

1966 « Mission chez les Mossi du Yatenga », L’Homme VI (1) : 118-120.

1967 « Michel Izard » : Colloque sur les cultures voltaïques. Sonchamp, 6-8 décembre 1965, Paris, CNRS/Ouagadougou, CVRS (Recherches voltaïques, 8), 188 p. : 117-125.

1968 « L’enquête ethno-démographique » : Jean POIRIER (dir.), Ethnologie générale, Paris, Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), XXII + 1910 p. : 257-287 (en coll. avec Françoise Izard).

1968 « Le second congrès international des africanistes (Dakar, 11-20 décembre 1967) », Notes et documents voltaïques 1 (2) : 14-19.

1968 « La réunion de Ouagadougou sur la coordination et la planification de la collecte de la tradition orale en Afrique (29 juillet-2 août 1968) » ibid. : 50-51.

1968 « Note sur la situation de la recherche historique en Haute-Volta », Notes et documents voltaïques 2 (1) : 22-34.

1968 « Meeting for the Co-ordination and Planning of the Collection of African Oral Tradition. Ouagadougou, Haute-Volta, 29 july-2 august 1968 », Journal of Modern African Studies 6 (4): 563-564.

1969 « Naaba Kango, souverain du Yatenga », Notes et documents voltaïques 2 (3) : 3-26.

1969 « Entretien avec des cinéastes africains », entretien de Michel Izard, Ignace Sanwidi et Aly Pascal Zoungrana avec Moustapha Alassane, Timité Bassori, Oumarou Ganda et Sembène Ousmane, Voix voltaïques 1 (4), Le premier Festival du cinéma africain de Ouagadougou, 1er-15 février 1969 : 16-39.

1969 « Note sur Cabascabo d’Oumarou Ganda » ibid. : 53-55.

1970 Introduction à l’histoire des royaumes mossi. Paris, CNRS/Ouagadougou, CVRS (recherches voltaïques, 12-13), 1970, 434 p., 2 vol. , lexique des termes moré, bibliographie, trois diagrammes et quatre cartes hors-texte.

1970 « Les Yarse et le commerce dans le Yatenga précolonial » : Claude MEILLASSOUX (dir.), L’évolution du commerce africain depuis le XIXe siècle. Études présentées et discutées au Dixième séminaire international africain à Fourah Bay College, Freetown, décembre 1969/ The Development of Indigenous Trade and Markets in West Africa. Studies Presented and Discussed at the Tenth International African Seminar at Fourah Bay College, Freetown, December 1969, Londres, Oxford University Press (Institut international African / International African Institute), X + 446 p.: 214-227.

1970 « La carte provisoire des densités de population de l’Atlas de Haute-Volta », Notes et documents voltaïques 3 (2) : 67-68.

1971 « La formation de Ouahigouya », Journal de la Société des africanistes XLI (2) : 151-187.

1972 « Haute-Volta » : Diouldé LAYA (dir.), La tradition orale. Problématique et méthodologie des sources de l’histoire africaine, préface de Joseph Ki-zerbo, Niamey, Centre régional de documentation pour la tradition orale (Cultures africaines, 1), 200 p. : 50-55.

1972 « actualité de la tradition orale », Notes et documents voltaïques 5 (2) : 59-60.

1973 « remarques sur le vocabulaire politique mossi », L’Homme XIII (1-2), Études d’anthropologie politique : 193-206.

1973 « La lance et les guenilles », L’Homme XIII (3) : 139-149.

1974 « La bataille de Tyu et la fin de l’indépendance du Yatenga », Perspectives nouvelles sur le passé de l’Afrique et de Madagascar. Mélanges offerts à Hubert Deschamps, Paris, Publications de la Sorbonne ( Études, 7), 318 p. : 213-219.

1974 « Les Mossi, hommes du mil », L’Afrique littéraire et artistique 33 : 13-16.

1975 « Le royaume du Yatenga » : Robert CRESSWELL (dir.), Éléments d’ethnologie, Paris, Armand Colin (U), 2 vol. , tome premier, Huit terrains : 216-248.

1975 « Les captifs royaux dans l’ancien Yatenga » : Claude MEILLASSOUX (dir.), L’esclavage en Afrique précoloniale, Paris, François Maspero (Bibliothèque d’anthropologie), 584 p. : 281-296.

1975 « La naissance d’un village », Ethnologische Zeitschrift Zürich 1, Hommage à Wilhelm Staude, publié sous la direction de Walter Rauning : 49-54.

1976 « Changements d’identité lignagère dans le Yatenga », Journal des africanistes 46 (1-2) : 69-81.

1977 « à propos de l’identité ethnique » : L’Identité. Séminaire interdisciplinaire dirigé par Claude Lévi-Strauss, professeur au Collège de France, 1974-1975, Paris, Grasset, 352 p. : 305-316 [discussion : 312-316].

1977 « L’odyssée du pouvoir », Dialectiques 21, Anthropologie tous terrains : 59-64.

1977 « Colloque « Situation actuelle et avenir de l’anthropologie en France » », ibid. : 131-133 (en coll. avec Geneviève Calame-Griaule).

1978 « La nature, les hommes, le roi » : Systèmes de signes. Textes réunis en hommage à Germaine Dieterlen, Paris, Hermann (Actualités scientifiques et industrielles, 1381), 520 p. : 299-305.

1978 « Les Mossi du Yatenga », Balafon 38 : 36-41.

1979 La fonction symbolique. Essais d’anthropologie réunis par Michel Izard et Pierre SMITH. Paris, Gallimard (Bibliothèque des sciences humaines), 350 p., deux illustrations hors-texte ; « avant-propos » : op. cit. : 9-15 (en collaboration avec Pierre Smith) ; « Transgression, transversalité, errance » : 289-316.

1979 « Sur quelques problèmes relatifs à un regroupement des anthropologues français » : L’anthropologie en France, situation actuelle et avenir, Paris, 18-22 avril 1977, Paris, CNRS (Colloques internationaux du CNRS, 573), 572 p. : 529-557 [interventions : 540-547 ; discussion : 547-557] ; [intervention] Jean-Pierre CHRETIEN et Nathan WACHTEL, « anthropologie et histoire dans les sociétés non européennes de tradition orale » : op. cit. : 162-163.

1980 « L’anthropologie politique et l’étude de l’État » : La recherche en sciences humaines. Sciences sociales 1979-1980, thème d, « L’organisation sociale et ses transformations », sous-thème D1, « L’État et les institutions politiques, administratives et juridiques ; cadres institutionnels et actions de l’État », section XXX, Paris, CNRS, 196 p. : 114-116.

1981 « Frazer et le cycle du Rameau d’or » : James George FRAZER, Le Rameau d’or, tome premier, Le roi magicien dans la société primitive. Tabou et les périls de l’âme, Paris, robert Laffont (Bouquins), LXVI + 1014 p. : V-XXX (en coll. avec Nicole Belmont).

1981 « Le roi magicien dans la société primitive » : op.cit. : XXXI-XLVII : « Tabou et les périls de l’âme » : XLIX-LIX.

1981 « Le flâneur et le Petit Bossu » [Gershom SCHOLEM, Walter Benjamin. Histoire d’une amitié, notes de Roger Errera, Paris, Calmann-Lévy (Diaspora), 1981] Le Temps de la réflexion II : 497-501.

1982 « L’anthropologie et les recherches en sciences sociales dans le tiers monde » : Maurice GODELIER (dir.), Les sciences de l’homme et de la société en France. Analyse et propositions pour une politique nouvelle, rapport remis à Jean-Pierre Chevènement, ministre d’État, ministre de la recherche et de l’industrie, Paris, La documentation française (Collection des rapports officiels), 560 p. : 119-138.

1982 « La politique extérieure d’un royaume africain. Le Yatenga au XIXe siècle », Cahiers d’études africaines 87-88, XXIII (3-4), Systèmes étatiques africains, avant-propos de Pierre Alexandre, « African political systems revisité » : 363-385.

1982 « Les grands espaces » [Maurice DUVERGER (dir.), Le concept d’empire, Paris, Presses universitaires de France (Centre d’analyse comparative des systèmes politiques), 1980] Le Temps de la réflexion III : 468-472.

1983 « À propos de l’identité ethnique » : L’identité. Séminaire interdisciplinaire dirigé par Claude Lévi-Strauss, professeur au Collège de France, Paris, PUF (Quadrige, 48), 352 p. : 305-316 [discussion : 312-316].

1983 « Le royaume du Yatenga et ses forgerons. Une recherche d’histoire du peuplement (Haute-Volta) » : Métallurgies africaines. Nouvelles contributions, textes réunis par Nicole ECHARD, Paris, Société des africanistes (Mémoires de la Société des africanistes, 9), (2) + XIV + 344 p. : 253-279.

1983 « Le dieu qui meurt » : James George FRAZER, Le Rameau d’or, tome 2, Le dieu qui meurt. Adonis, Atys et Osiris, Paris, Robert Laffont (Bouquins), 760 p. : 9-19.

1983 « Le bouc émissaire » : James George FRAZER, Le Rameau d’or, tome 3, Esprits des blés et des bois. Le bouc émissaire, Paris, Robert Laffont (Bouquins), 880 p. : 404-419.

1983 « Engrammes du pouvoir. L’autochtonie et l’ancestralité », Le Temps de la réflexion IV : 299-323.

1983 « L’Afrique fantôme de Michel Leiris », Les Temps modernes XXXIX, 414 : 136-142.

1983 « L’anthropologie et les recherches en sciences sociales dans le tiers monde », Bulletin de l’Association française des anthropologues 11 : 10-37.

1984 « Le calendrier du Yatenga », Systèmes de pensée en Afrique noire 7, Calendriers d’Afrique : 45-55.

1984 « Un certain recul » [Claude LEVI-STRAUSS, Le regard éloigné, Paris, Plon, 1983/ Paroles données, Paris, Plon, 1984] Le Temps de la réflexion V : 441-451.

1985 Le Yatenga précolonial. Un ancien royaume du Burkina, Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 168 p., lexique, bibliographie.

1985 Gens du pouvoir, gens de la terre. Les institutions politiques de l’ancien royaume du Yatenga (Bassin de la Volta Blanche), Cambridge, Cambridge University Press/Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, (12) + 596 p., bibliographie, index, une carte en encart.

1985 « Les peuples et les royaumes de la Boucle du Niger et du bassin des Volta » : Djibril Tamsir NIANE (dir.), Histoire générale de l’Afrique, tome IV, L’Afrique du XII e au XVIe siècle, Paris, UNESCO/Nouvelles éditions africaines (UNESCO, Comité scientifique international pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique), (2) + 814 p. : 237-263.

1985 « des sociétés pour l’État », Cahiers ORSTOM, série Sciences humaines, XXX (1), Anthropologie et histoire : 28-33.

1985 « Le sexe des ancêtres », Journal des africanistes 55 (1-2), Le worso. Mélanges offerts à Marguerite Dupire, textes réunis par Suzanne Bernus et Claude Tardits : 85-92.

1986 « La thème de la mise à mort rituelle chez les Moose » Afrique plurielle, Afrique actuelle. Hommage à Georges Balandier, Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 276 p. : 181-189.

1986 « Emmanuel Terray en son royaume » Études rurales 101-102, L’État en perspective, publié sous la direction de Marc Abélès : 115-119.

1986 « L’étendue, la durée », L’Homme 97-98, L’anthropologie : état des lieux : 224-235.

1986 « L’étendue, la durée » : L’Homme. Anthropologie : état des lieux, introduction de Jean Pouillon, Paris, Navarin/Le Livre de poche (Le Livre de poche, 4046/Biblio-Essais, VII), 416 p. : 249-262.

1987 « Claude Lévi-Strauss dal 1935 al 1942 », Dal museo al terreno. L’etnologia francese e italiana degli anni trenta, avertissement d’anne-Marie Sauzeau-Boetti, Milan, Franco angeli (Collana di antropologia culturale e sociale, serie « Studi e ricerche », 24), 260 p. : 130-139.

1987 « Le royaume mossi du Yatenga » : Princes et serviteurs du royaume, cinq études de monarchies africaines par Alfred Adler, Michel IZARD, Annie M.D. LEBEUF, Claude TARDITS et Emmanuel TERRAY, Paris, Société d’ethnographie (Sociétés africaines, 7), 230 p. : 59-106.

1987 « de quelques paramètres de la souveraineté », Systèmes de pensée en Afrique noire 10, Chefs et rois sacrés, textes réunis par Luc de Heusch : 69-91.

1988 « analyse structurale et anthropologie de l’art. La voie des masques de Claude Lévi-Strauss » : Louis PERROIS (dir.), Anthropologie de l’art, formes et significations (Arts de l’Afrique, de l’Amérique et du Pacifique). Tome premier, 1987-1988, Paris, Éditions de l’ORSTOM (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, UFR « Histoire de l’art et archéologie »), 1988, 134 p. : 52-57.

1988 « Besiedlungsgechichte und Diachronie. Das Mooga (Mossi) Königreich von Yatenga (Burkina) »: Edouard CONTE (dir.), Macht und Tradition in Westafrika. Französische Anthropologie und afrikanische Geschichte, Francfort-sur-le-Main, Campus/Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 284 p. : 105-124.

1988 « Préface » : doris BONNET, Corps biologique, corps social. Procréation et maladies de l’enfant en pays mossi, Burkina Faso, Paris, Éditions de l’ORSTOM (Institut français de recherche scientifique pour le développement en coopération, Mémoires, 110), 1988, 140 p. : 11-16.

1988 Michel Izard, « Présentation » : Revue française de science politique, 385, L’anthropologie politique aujourd’hui : 693-697.

1988 « Quatre siècles d’histoire d’une région du Moogo », Journal des africanistes 58 (2) : 7-51.

1989 « Hojas de antropologia social. Nuevas tendencias en los principales paises de Europa occidental. Francia », Anales de la Fundacion Joaquin Costa 6 : 73-83.

1989 « Trois figures féminines moose » : Singularités. Les voies d’émergence individuelle. Textes pour Eric de Dampierre présentés par le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, Paris, Plon, 540 p. : 445-455.

1989 « La scène de la mémoire » : Giorgio R. CARDONA (dir.), La trasmissione del sapere. Aspetti linguistici e antropologici, rome, Bagatto Libri (Università degli studi di roma « La Sapienza », Dipartimento di studi glottoantropologici, Quaderni, 5), 1989, 320 p. : 181-193.

1990 « Les valeurs sauvages », table ronde anthropologique, entretien de Fabienne Hulak, Geneviève Morelet, Pierre Vermersch avec Pierre Amrouche, Michèle Coquet, Michel Izard et Louis Perrois : Fabienne HULAK (dir.), La mesure des irréguliers. Symptôme et création, préface de Pierre Gaudibert, Nice, Z’éditions (Le Singleton, art et psychanalyse), 184 p. : 167-173.

1990 « L’Indien de Volney », Gradhiva 8 : 17-19.

1990 « Walter Benjamin et le surréalisme », Docsur. Documents sur le surréalisme 12 : 1-8.

1991 Pierre Bonte, Michel Izard, et Marion Abeles, Philippe Descola, Jean-Pierre Digard, Catherine Duby, Jean-Claude Galey, Jean Jamin, Gérard Lenclud (dir.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie. Paris, PUF, XII + 756 p. [deuxième édition revue, 1992].

1991 « Space, power and human destiny »: Anita Jacobson-Widding (dir.), Body and space. Symbolic models of unity and division in African cosmology and experience, Uppsala, Acta Universitatis Upsaliensis (Uppsala studies in cultural anthropology, 16)/Stockholm, Almqvist and Wiksell International, 352 p.: 99-108.

1991 « Les sociétés exotiques ont-elles des paysages ? », débat de Jacques Cloarec et Pierre Lamaison avec Elisabeth Copet-Rougier, Philippe Descola, Barbara Glowczewski-Barker, Michel Izard, Claude Lévi-Strauss et Bernard Saladin d’Anglure, Études rurales 121-122-123-124, De l’agricole au paysage : 159-168.

1991 « Un moment de la conscience européenne », Terrain 17, En Europe, les nations : 63-70.

1991 « Le « Bachofen » de Walter Benjamin », Gradhiva 10 : 89-91.

1992 L’odyssée du pouvoir. Un royaume africain : État, société, destin individuel. Paris, Éditions de l’EHESS (recherches d’histoire et de sciences sociales/Studies in history and the social sciences, 53), 158 p.

1992 « réaction au thème 1, « Les régimes d’historicité », colloque « anthropologie contemporaine et anthropologie historique », Ministère de la recherche et de la technologie, École des hautes études en sciences sociales, Centre de la Vieille Charité, Marseille, 24-26 septembre 1992 », Bulletin de préparation 4 : 4-11 ; « Réaction au thème 3, « La formation de l’espace public » » : 40-46.

1993 « Paysans partisans », Cahiers des sciences humaines ORSTOM, numéro hors-série, Trente ans, publié sous la direction de Jean-Louis Boutillier et Yves Goudineau : 61-64.

1993 « Centralisation du pouvoir : la preuve par la toponymie », Journal des africanistes 63(2) : 5-24.

1993 « Les archives orales d’un royaume africain. recherches sur la formation du Yatenga The oral archives of an African [kingdom]. Research into the formation of the Yatenga/ Gens du pouvoir, gens de la terre. Les institutions politiques de l’ancien royaume du Yatenga » : Claude-Hélène PERROT (dir.), Le passé de l’Afrique par l’oralité /African history from oral sources. Analyses bibliographiques. Paris, Centre de recherches africaines, Paris, Ministère de la coopération et du développement/La Documentation française, 1993, 310 p. : 78-81.

1994 « del trattamento politico dello spazio », Etnosistemi. Processi e dinamiche I (1), Potere e territorio in Africa occidentale, publié sous la direction de Fabio Viti : 6-12.

1995 « Entretien avec des cinéastes africains. Entretien de Michel Izard, Ignace Sanwidi et aly Pascal zoungrana avec Moustapha alassane, Timité Bassori, Oumarou Ganda et Sembène Ousmane » : Hamidou OUEDRAOGO, Naissance et évolution du FESPACO de 1969 à 1973. Les palmarès de 1976 à 1993, Ouagadougou, Imprimerie nationale, 1995, 224 p. :

62-86.

1995 « Une trifonctionnalité africaine ? représentations de la souveraineté et catégories socio-fonctionnelles dans le Yatenga », Cahiers des sciences humaines ORSTOM 31(2), Identités et appartenances dans les sociétés sahéliennes, présentation de Claude Fay : 407-425.

1996 « Les pays du Burkina à la fin du XIXe siècle » : Jean ILBOUDO (dir.), Burkina 2000. Une Église en marche vers son centenaire. Actes du colloque de Ouagadougou, 12-17 décembre 1993, Ouagadougou, Presses africaines, 1996, (2) + 295 p. : 25-49.

1996 « FRAZER James George » : Patrick TORT (dir.), Dictionnaire du darwinisme et de l’évolution, 3 volumes, 4868 p., tome premier : pp I-XIV + 1-1612, tome 2 : pp 1613-3258, tome 3 : pp 3259-4868, tome 2 : 1726-1729.

1996 « Essere, personna, individuo. Un sistema di reppresentazione dell’africa occidentale », Parolechiave 10-11, Personna : 133-147.

1997 « Comme en passant » L’Homme 143, Histoire d’homme. Jean Pouillon : 31-36.

1999 « Du Niger à la Volta » : Bethwell Allan OGOT (dir.), Histoire générale de l’Afrique, tome V, L’Afrique du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, UNESCO (UNESCO, Comité scientifique international pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique), 1200 p. : 393-437 (en collaboration avec Joseph Ki-Zerbo).

1999 « Histoire militaire et anthropologie politique. a propos de la conquête du bassin des Volta (Afrique de l’Ouest) » : Laurent Henninger (dir.), Histoire militaire et sciences humaines, Paris, Centre d’études d’histoire de la défense/Bruxelles, Éditions Complexe (Interventions), 216 p. : 43-59.

2000 Pierre BONTE, Michel Izard et al. (dir.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie, 3e édition augmentée, Paris, PUF, Grands dictionnaires (Quadrige, 308), (2) + XII + 850 p.

2000 Michel IZARD et Fabio VITI (dir.), Antropologia delle tradizioni intelletuali : Francia e Italia, rome, CISU (Quaderni di Etnosistemi, 1), XII + 200 p. ; « Presentazione » : IX-XI (en coll. avec Fabio Viti) ; « Dello strutturalismo dal vivo » : 21-30.

2001 « Les Kurumba et la Mission Lebaudy-Griaule (1938-1939) », Journal des africanistes

71(1), Les empreintes du Renard pâle : 113-119.

2001 « Préface » : Claude LEVI-STRAUSS, Race et histoire. Race et culture, Paris, Albin Michel/Éditions UNESCO (Bibliothèque Idées), 182 p. : 7-27.

2003 Moogo. L’émergence d’un espace étatique ouest-africain au XVIe siècle. Étude d’anthropologie historique. Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 400 p.

2004 Pierre BONTE, Michel Izard et al.(dir.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie, 4e édition, Paris, PUF, Grands dictionnaires (Quadrige/PUF, Quadrige Dicos Poche), (2) + VI + 850 p.

2004 Michel IZARD (dir.), Claude Lévi-Strauss, Paris, Éditions de l’Herne (Cahiers de l’Herne, 82), 488 p. ; « Avant-propos » : 12 ; « Claude Lévi-Strauss en son siècle » : 16-20 ; « du Capitaine-Paul-Lemerle à l’École libre des hautes études » : 113-115.

2004 « Parlare della guerra in antropologia » : Fabio VITI (dir.), Guerra e violenza in Africa Occidentale, Milan, Franco Angeli (Antropologia culturale e sociale), 304 p.

2006 « Walter Benjamin et le surréalisme » Pleine Marge, n° 44, décembre 2006 : 111-119.

Documents multigraphiés

1958 Aspects humains de l’aménagement hydro-agricole de la vallée du Sourou. Bordeaux, Institut des sciences humaines appliquées de l’Université de Bordeaux/Ouagadougou, Service de l’Hydraulique de Haute-Volta, [2] + 78 p., (en coll. avec Françoise Izard-Héritier).

1958 Bouna. Monographie d’un village pana de la vallée du Sourou (Haute-Volta). Bordeaux, Institut des sciences humaines appliquées de l’Université de Bordeaux/Ouagadougou, Service de l’Hydraulique de Haute-Volta, [6] + 184 p., (en coll. avec Françoise Izard-Héritier).

1959 Les Mossi du Yatenga. Étude de la vie économique et sociale. Bordeaux, Institut des sciences humaines appliquées de l’Université de Bordeaux/Ouagadougou, Service de l’Hydraulique de Haute-Volta, [2] + 114 p., (en coll. avec Françoise Izard-Héritier).

1961 Bibliographie générale des Mossi. Paris, Maison des sciences de l’homme, Centre d’analyse documentaire pour l’afrique noire, 14 p.

1963 Parenté et mariage à Plozévet (Finistère). Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, [2]

+ 160 p.

1964 Traditions historiques du Zitenga. Kongoussi, 6 p., manuscrit (archives de la subdivision des Lacs, Kongoussi, Haute-Volta) ; Traditions historiques du Ratenga. Kongoussi, 8 p. ; Traditions historiques du Risiam. Kongoussi, 8 p.

1965 Compte rendu de la réunion du Groupe d’anthropologie et de sociologie politique africaine du 23 juin 1965. Rapport de Michel Izard. Paris, Centre d’études africaines, Groupe d’anthropologie et de sociologie politique africaine, 8 p.

1965 Compte rendu de la réunion du Groupe d’anthropologie et de sociologie politique africaine du 23 juin 1965. Rapport de Michel Izard. Paris, Centre d’études africaines, Groupe d’anthropologie et de sociologie politique africaine, 8 p.

1965 Traditions historiques des villages du Yatenga, tome premier [seul paru], Cercle de Gourcy. Paris, CNRS (Recherches voltaïques, 1), 226 p. , index des noms de lieu, index des noms de personne, une carte hors-texte.

1967 Introduction à l’histoire des royaumes mossi. Paris, 558 p., 2 vol. , lexique des termes moré, bibliographie, trois diagrammes et quatre cartes hors-texte. (Université de Paris, Faculté des lettres et sciences humaines, thèse pour le doctorat en études africaines, thèse complémentaire de doctorat d’État ).

1968 Problèmes de chronologie des royaumes mossi. Réunion de coordination et de planification de la collecte de la tradition orale en Afrique, UNESCO, Ouagadougou, 29 juillet-2 août 1968. Ouagadougou, CVrS, 44 p.

1968 Note sur la situation de la recherche historique en Haute-Volta. Réunion de coordination et de planification de la collecte de la tradition orale en Afrique, UNESCO, 29 juillet-2 août 1968. Ouagadougou, CVrS, 14 p.

1968 « L’habitation mossi » : L’habitat traditionnel voltaïque, Ouagadougou, Ministère du plan et des travaux publics, Direction de l’urbanisme et de l’habitat, 50 p. : 11-14 (en coll. avec Françoise Izard-Héritier).

1969 Les Yarse et le commerce dans le Yatenga précolonial. Dixième séminaire international africain, « Le développement du commerce et des marchés africains en Afrique occidentale », Institut international africain, Freetown, décembre 1969. Ouagadougou, Centre voltaïque de la recherche scientifique, 10 p.

1970 « Place de la recherche scientifique extérieure dans l’effort de recherche consacré à la Haute-Volta » : Table ronde sur l’organisation et le développement de la recherche scientifique en Haute-Volta, Ouagadougou, CVRS, 50 p. : 19-25.

1975 Résumés des exposés présentés dans le cadre du séminaire du professeur Georges Balandier, séances des 13 et 27 janvier 1975. Exposé de Michel Izard : « Espace et temps rituels dans le Yatenga (Haute-Volta) ». Paris, EHESS, Centre d’études africaines, 6 p.

1976 Formes d’organisation militaire dans la Haute-Volta de la seconde moitié du XIXe siècle.

Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 26 p., [diffusion personnelle].

1977 rapport sur la création d’une association des anthropologues français. « Situation actuelle et avenir de l’anthropologie en France », Paris, CNRS/EHESS, 18-22 avril

1977 Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 14 p.

1978 Notes sur la révolte de 1915-1916 en Haute-Volta. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 16 p., [diffusion personnelle].

1978 Résumés des exposés présentés dans le cadre du séminaire du professeur Georges Balandier, séance du 16 janvier 1978. Exposé de Michel Izard : « Aspects symboliques de la souveraineté : l’exemple du Yatenga ». Paris, EHESS, Centre d’études africaines, 8 p.

1980 Les archives orales d’un royaume africain. Recherches sur la formation du Yatenga. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 2 tomes en 7 vol. , 1618 + 686 p., bibliographie, table analytique des matières du tome premier, neuf planches de diagrammes, quarante et une cartes et cinq planches photographiques hors-texte, une carte en encart (Université Paris V-René Descartes, thèse principale pour le doctorat d’État ès lettres et sciences humaines).

1980 « Les forgerons mossi » : Recherches sur la métallurgie. Objets inertes, objets vivants, quelques aspects du fait technique, Paris, CNRS (Métallurgie ancienne et actuelle, document 1), (2) + 134 p. : 123-124.

1981 Histoire du Yatenga des origines à 1895. Ouagadougou, Centre national de la recherche scientifique et technologique, Institut de recherche en sciences sociales et humaines, 200 p., bibliographie, une carte hors-texte.

1981 « L’histoire du peuplement et l’étude de la métallurgie. Un instrument d’enquête » : Recherches sur la métallurgie. Objets inertes, objets vivants, quelques aspects du fait technique, Paris, CNRS (Métallurgie ancienne et actuelle, document 2), 134 p. : 5-30.

1982 « L’anthropologie sociale hors d’Europe » : Maurice GODELIER (dir.), Pré-rapport de synthèse. I -Le domaine des sciences de l’homme et de la société. II -Les quatre conditions du renouveau. III -Premières vues du futur, s.l. [Paris], Ministère de la recherche et de l’industrie, Mission sur les sciences de l’homme et de la société, [64] p., pagination discontinue : [38-40].

1982 « L’anthropologie et les recherches en sciences sociales dans le tiers monde » : Maurice GODELIER (dir.), Les sciences de l’homme et de la société en France. Analyse et propositions pour une politique nouvelle, rapport remis à Jean-Pierre Chevènement, ministre d’État, ministre de la recherche et de l’industrie, Paris, Ministère de la recherche et de l’industrie, (4) + 2 + 614 p. : 123-145.

1983 « Primera hipotesis de un repertorio de entradas en antropologia/Première hypothèse d’un répertoire d’entrées en anthropologie » : Primeras hipotesis de repertorios de entradas, Paris, amela (proyecto « Banco de datos y enciclopedia »/projet « Banque de données et encyclopédie »), 76 p. : 51-75.

1984 Groupe d’anthropologie historique, réunion du 1er mars 1984. Michel Izard : « Histoire du peuplement et identité collective ». Paris, Groupe d’anthropologie historique, 6 p.

1984 Prosopographie et anthropologie historique. Le personnel de cour d’un royaume africain, colloque « Prosopographie et genèse de l’État moderne », Centre national de la recherche scientifique, action thématique programmée « Genèse de l’État moderne », Paris, 22-23 octobre 1984. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 8 p.

1984 Deux ou trois catégories ? Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 12 p., [diffusion personnelle].

1984 Quatre siècles d’histoire d’une région du Moogo. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 52 p. [diffusion personnelle].

1985 Claude Lévi-Strauss 1935-1942, colloque « L’ethnologie renouvelée : du musée au terrain », cycle « La France des années trente », Centre culturel français, Rome, 28-30 novembre 1985. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 8 p.

1986 La scène de la mémoire, colloque « La trasmissione del sapere. aspetti linguistici e antropologici », Università degli studi di roma « La Sapienza », dipartimento di studi glottoantropologici, Rome, 9-10 décembre 1986. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 12 p.

1988 « L’anthropologie structuraliste » Métissage et civilisation, Saint-denis, Université Paris VIII-Vincennes à Saint-denis, UFr « Langues, sociétés, cultures étrangères », section « Langues et cultures amérindiennes », 1988, (6) + 52 p. : 31-33.

1989 L’anthropologie française d’hier à aujourd’hui. Quinto symposium, Departamento de antropologia social, Faculdad de ciencias politicas y sociologia, Universidad Complutense, Siguenza, 17-18 febrero 1989. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 14 p.

1991 Sur l’idée de cohérence. « L’idée de cohérence », 2e Journée de printemps de l’association pour la recherche en anthropologie sociale, Paris, 15 avril 1991. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 12 p.

1991 Maîtrise, pouvoir, force. Note sur un cheminement d’analyse à partir des faits moose. Aix-en-Provence, groupe de recherche « anthropologie comparée et peuplement dans la Boucle du Niger », 6 p.

1991 Les sociétés sans État : organisation manifeste, organisation latente. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 18 p. [diffusion personnelle].

1993 Les pays du Burkina à la fin du XIXe siècle. Colloque « Histoire de l’Église au Burkina. La période missionnaire (1899-1960) », Ouagadougou, 12-17 décembre 1993. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 58 p.

1994 Bayede-Fulgo et le Ratenga. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale (association pour la construction d’une maternité à Pouni, Clermont-Ferrand), 10 p.

1995 Michel IZARD et Gérard LENCLUD, dir., Alfred ADLER, Brigitte BAPTANDIER, Patrice BIDOU, doris BONNET, dominique CASAJUS, Philippe DESCOLA, danielle GEIRNAERT, raymond JAMOUS, Marie MAUZE, Les régimes de scientificité de l’anthropologie en France. Essai de synthèse. Rapport remis au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche au titre du programme « L’anthropologie sociale en France. Recherche sur les régimes de scientificité dans la discipline ». Paris, association pour la recherche en anthropologie sociale, 68 p.

1995 « Réflexions sur l’anthropologie politique » : Les régimes de scientificité de l’anthropologie en France. Documents à l’appui, Paris, association pour la recherche en anthropologie sociale, 346 p. : 205-212 (en collaboration avec Alfred Adler).

1995 Topographie de VVV. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 30 p. [diffusion personnelle].

1995 Texte anonyme et terrain sans informateurs. À la recherche d’une réponse à la question « De quoi est « faite » une société africaine ? ». Séminaire de formation doctorale « Testo e terreno », universités de Cagliari, Pérouge et Sienne, Portignano, 9-11 décembre 1995, Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 34 p.

1995 Sociétés non étatiques/sociétés étatiques. À propos de la formation de l’État moderne africain. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 36 p. [diffusion personnelle].

1996 Le structuralisme aujourd’hui, colloque « anthropologie des traditions intellectuelles. L’Italie et la France », Fondation Maison des sciences de l’homme, Maison Suger, Paris, 12-14 juin 1996. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 22 p.

1997 Petite guerre, grande guérilla : sur deux modalités d’existence d’un espace non étatique africain, Journées du Laboratoire d’anthropologie sociale « La guerre folle », Fondation Maison des sciences de l’homme, Maison Suger, Paris, 26-27 septembre 1997. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 22 p.

1998 Histoire militaire et anthropologie politique. A propos de la conquête du bassin des Volta (Afrique de l’Ouest), colloque « L’apport des sciences humaines à l’histoire militaire », Centre d’études d’histoire de la défense, Paris, 4 février 1998. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 18 p.

2001 Notes sur le relativisme culturel. Paris Laboratoire d’anthropologie sociale, 10 p. [diffusion personnelle].

2002 Une figure des origines. Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 6 p. [diffusion personnelle].

2006 Du « pouvoir » à la « force », Paris, Laboratoire d’anthropologie sociale, 6 p. [diffusion personnelle].

Notices encyclopédiques / dictionnaires

1971 « Haute-Volta » Encyclopaedia Universalis, Paris, tome 8 : 262-264.

1975 « Histoire » : Yves PERON et Victoire ZALACAIN (dir.), Atlas de la Haute-Volta, publié sous le patronage de Georges Laclavère, Paris, Éditions Jeune afrique (Les atlas Jeune Afrique), 48 p. : 20-21.

1985 « Haute-Volta » : Encyclopaedia Universalis, Paris, tome 9 : 139-142 (en coll. avec Jean du Bois de Gaudusson) ; « Moose », tome 12 : 609-611.

1985 « Stateless societies »: Adam KUPER et Jessica KUPER (dir.), The Social Science Encyclopedia, Londres, Routledge and Kegan Paul, XXVIII + 916 p.: 820-821; « Origin of State »: 821-822.

1990 « Burkina Faso » : Encyclopaedia Universalis, Paris, tome 1 : 670-674 (en coll. avec Jean du Bois de Gaudusson) ; « Moose », tome 15 : 741-743.

1991 articles parus dans Pierre BONTE, Michel IZARD, et Marion ABELES, Philippe DESCOLA, Jean-Pierre DIGARD, Catherine DUBY, Jean-Claude GALEY, Jean JAMIN, Gérard LENCLUD (dir.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie. Paris, PUF, XII + 756 p. [deuxième édition revue, 1992] : « avant-propos », V-VIII (en coll. avec P. Bonte et al) ; « Afrique » : 3-11 (en coll. Avec P. Bonte) ; « Afrique occidentale » : 23-27 ; « Amérique » : 46-53 (en coll. avec P. Descola) ; « Association » : 94-97 ; « Bénédict Ruth Fulton » : 112-113 ; « Californie (Indiens de) » : 123-124 ; « Colonisation » : 160-163 ; « Culture », 1 -« Le problème » : 190-192 ; « Dieterlen Germaine » : 200-201 ; « Empire » : 227-229 ; « Frazer James George » : 298-299 (en coll. avec N. Belmont) ; « Frobénius Leo » : 299-300 ; « Gluckman Max Herman » : 302 ; « Goody Jack John Rankine » : 302-303 (en coll. avec A. de Sales) ; « Grand-Bassin-Plateau (Indiens du) » : 303-305 ; « Guerre » : 313-316 (en coll. avec P. Descola) ; « Hertz Robert » : 323-324 (en coll. avec G. Lenclud) + 325 (bibliographie commune aux deux sections de l’entrée) ; « Histoire et anthropologie », 2 -« L’ethnohistoire » : 336-338 (en coll. Avec N. Wachtel) ; « Indiens d’Amérique du Nord » : 364-368 ; « Kardiner Abram » : 403-404 ; « Kroeber Alfred Louis » : 405-407 (en coll. avec M. Abélès) ; « Linton Ralph » : 424-425 ; « Méthode ethnographique », 1 -« L’enquête ethnographique » : 470-475 ; « Modèle » : ibid. : 481-482 « Nord-Est (Indiens du) » : 510-512 ; « Pouvoir » : 599-600 ; « Prophétisme » : 603-605 ; « Richards Audrey Isabel » 629-630 (en coll. avec M. Abélès) ; « Schapera Isaac » : 653-654 ; « Structuralisme » : 677-680 (en coll. avec G. Lenclud) ; « Subarctique (Indiens du) » : 682-683 ; « Sud-Est (Indiens du) » : 683-684 ; « Temps » 702-703 ; « Tylor Edward Burnett » : 722-723 (en coll. avec J. Jamin) ; « URSS -Les anthropologies russe et soviétique » : 630-732 (en coll. avec P. Bonte et G. Lenclud).

1999 « Structuralisme. 2 -Le structuralisme en anthropologie » : Encyclopaedia Universalis, Paris, Supplément, tome 2 : 1011-1016.

2000 « Afrique occidentale. Les recherches actuelles sur l'Afrique occidentale » : Pierre BONTE, Michel IZARD et al. (dir.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie, 3e édition augmentée, Paris, PUF, Grands dictionnaires (Quadrige, 308) : 748-750 ; « Monothéisme » : 808-809.

2000 « Germaine DIETERLEN 1903-1999 » Universalia 2000. La politique, les connaissances, la culture en 1999, Paris, Encyclopaedia Universalis : 424-425.

2004 « Guerre » : Notions, Paris, Encyclopaedia Universalis, 1104 p. : 463-464.

Comptes rendus

1959 Joseph VIALATOUX, Le peuplement humain. Faits et questions, doctrines et théories, signification humaine du mariage, Paris, Éditions ouvrières, 1957-1958, 2 vol. , L’Année sociologique, 3e série, 2e section, « Morphologie sociale », par Alain Girard, I,

-« démographie », par Jean-Claude Chasteland, Alain Girard, Françoise Izard et Michel Izard : 232-233.

1959 Roger BASTIDE, Brésil, terre des contrastes, Paris, Hachette, 1957, ibid. : 241-245.

1959 Etienne GAUTIER et Louis HENRY, La population de Crulai, paroisse normande. Étude historique, Paris, Presses universitaires de France (Institut national d’études démographiques, Travaux et documents, 33), 1958, ibid. : 245-246.

1959 Michèle MAROTTA, Società e uomo in Sardegna. Ricerca de sociologia positiva, Cagliari, regione autonoma della Sardegna, assessorato all’industria, commercio e rinascita (annali economico-sociali della Sardegna, serie I, vol. I), 1958, ibid. : 246.

1960 Pierre GEORGE, Questions de géographie de la population, Paris, PUF (Institut national d’études démographiques, Travaux et documents, 34), 1959, L’Année sociologique, 3e série, 3e section, « Morphologie sociale », par Alain Girard, IV -« Géographie humaine », par Michel Izard et Etienne Sicard : 276-277.

1960 Jean MEYRIAT (dir.), La Calabre. Une région sous-développée de l’Europe méditerranéenne, Paris, Armand Colin (Cahiers de la Fondation nationale des sciences politiques, Relations internationales, 104), 1960, ibid. : 277-279.

1961 Émile GIRALT et Jean NADAL, La population catalane de 1553 à 1717, l’immigration française et les autres facteurs de son développement, Paris, Service d’édition et de vente des publications de l’Éducation nationale (EPHE, VI e section : Sciences économiques et sociales, Centre de recherche historique, Démographie et sociétés, III), 1960, L’Année sociologique, 3e série, 3e section, « Morphologie sociale », par Alain Girard, I -« démographie », par Henri Bastide, Alain Girard, Michel Izard et Louis Roussel : 266-269.

1961 Édouard BARATIER, La démographie provençale du XIIIe au XVIe siècle, avec chiffres de comparaison pour le XVIIIe siècle, Paris, Service d’édition et de vente des publications de l’Education nationale (EPHE, VIe section), ibid. : 269-273.

1961 Journées d’informations médico-sociales sahariennes organisées à Paris les 9-11 avril 1959, Paris, arts et métiers graphiques (Union européenne de médecine sociale, Société française de médecine préventive et sociale/Organisation commune des régions sahariennes, Centre d’études et d’informations des problèmes humains dans les zones arides), 1960, ibid. : 281-283.

1961 Budgets familiaux et niveaux de vie en milieu rural. Cycle de formation pratique pour l’initiation économique et sociale, Paris, Peuple et culture, 1959, Études rurales 2 : 109-110.

1961 Pierre ESTIENNE et robert JOLY, La région du Centre, Paris, PUF (France de demain), 1961, Études rurales 3 : 104-105.

1961 Plantation Systems of the New World. Papers and discussion summaries of the seminar held in San Juan, Puerto Rico, Washington, D.C., research Institute for the Study of Man/ Pan american Union, General Secretariat, Organization of American States (Social Science Monographs, VII), 1959, ibid.: 108-114.

1961 Idelette Dugast, Monographie de la tribu des Ndiki (Banem du Cameroun), Paris, Institut d’ethnologie, tome II, Vie familiale et sociale (Travaux et mémoires de l’Institut d’ethnologie, LXIII), 1959, L’Homme I (1) : 125-126.

1961 Elisabeth COLSON et Max GLUCKMAN (dir.), Seven Tribes of British Central Africa, Manchester, Manchester University Press (The Rhodes-Livingstone Institute of Northern Rhodesia), 1959, L’Homme I (2): 131.

1961 Audrey I. RICHARDS (dir.), East African Chiefs. A Study in Political Development in some Uganda and Tanganyika Tribes, Londres, Faber and Faber (East African Institute of Social Research), 1959, L’Homme I(3): 112-114.

1961 John MIDDLETON et David TAIT (dir.), Tribes without Rulers. Studies in African Segmentary Systems, préface de E.E. Evans-Pritchard, Londres, routledge and Kegan Paul, 1958, ibid. 114-117 (en coll. avec Françoise Izard).

1962 [compte rendu] Howard R. LONG, The People of Mushan. Life in a Taiwanese Village, introduction de M.J.T. Shieh, Columbia, University of Missouri Press, 1960, Études rurales 7: 103.

1962 david TAIT, The Konkomba of Northern Ghana, édité par Jack Goody, Londres, Oxford University Press (International African Institute/University of Ghana), 1961, L’Homme II (2): 137-139.

1963 Suzanne DAVEAU, Les régions frontalières de la montagne jurassienne. Étude de géographie humaine, publication hors-série de la Revue de géographie de Lyon (Institut des études rhodaniennes de l’Université de Lyon, Mémoires et documents, 14), 1959, Études rurales 9 : 118-120.

1963 Edwin Ardener, Shirley Ardener et William A. WARMINGTON, Plantation and Village in the Cameroons. Some Economic and Social Studies, Londres, Oxford University Press (Nigerian Institute of Social and Economic Research), 1960, ibid.: 121-124.

1963 Adrian C. EDWARDS, The Ovimbundu under two Sovereignties. A Study of Social Control and Social Change among a People of Angola, Londres, Oxford University Press (International African Institute), 1962/Umbundu. Folk Tales from Angola collectées et traduites par Merlin Ennis, analyse comparée par albert B. Lord, Boston, Beacon Press, 1962, L’Homme III (1) : 136-138.

1963 André RAPONDA-WALKER et Roger SILLANS, Rites et croyances des peuples du Gabon. Essai sur les pratiques religieuses d’autrefois et d’aujourd’hui, Paris, Présence africaine (Enquêtes et études), 1962, L’Homme III (3) : 124-125.

1965 Maurice HOUIS, Les noms individuels chez les Mosi, dakar, Institut français d'Afrique noire (Initiations et études africaines, 17), 1963, L’Homme V (1) : 120-121.

1965 Yamba TIENDREBEOGO, Histoire et coutumes royales des Mossi de Ouagadougou, rédaction et annotations de robert Pageard, Ouagadougou, Chez le Larhallé Naba, 1964, L’Homme V (2) : 136-138.

1966 Elliott P. SKINNER, The Mossi of the Upper Volta. The Political Development of a Sudanese People, Stanford, Stanford University Press, 1964, ibid.: 124-127.

1967 Walter H. SANGREE, Âge, Prayer and Politics in Tiriki, Kenya, Londres, Oxford University Press (East African Institute of Social Research), 1966, L’Homme VII (3): 109-112.

1968 Colloque sur les cultures voltaïques. Sonchamp, 6-8 décembre 1965, Paris, CNrS/ Ouagadougou, CVRS (Recherches voltaïques, 8), 1967, ibid. : 29-31.

1968 Peter B. HAMMOND, Yatenga. Technology in the Culture of a West African Kingdom, New York, The Free Press/Londres, Collier-MacMillan, 1966, Notes et documents voltaïques 1 (3): 49-50.

1969 Jean MEYER, La noblesse bretonne au XVIIIe siècle, Paris, Service d’édition et de vente des publications de l’Éducation nationale, 1966, 2 vol. , Études rurales 46 : 116-118.

1972 Jean HURAULT, Africains de Guyane. La vie matérielle et l’art des Noirs Réfugiés de Guyane, La Haye-Paris, Mouton (art in its Context, Studies in Ethno-aesthetics, Field Reports, 4), 1970, L’Homme XII (1) : 146-147.

1974 Wilcomb E. WASHBURN, The American Indian and the United States. A Documentary History, New York, random House, 1973, 4 vol. , L’Homme XIV (3-4): 165.

1976 Nicole ECHARD, L’expérience du passé. Histoire de la société paysanne hausa de l’Ader, Niamey, Institut de recherche en sciences humaines ( Études nigériennes, 36), 1975, Journal des africanistes 46 (1-2) : 249-250.

1976 Claude LÉVI-STRAUSS, La voie des masques, Genève, Éditions d’art Albert Skira (Les sentiers de la création), 1975, L’Homme XVI (4) : 143-145.

1985 Anne-Marie DUPERRAY, Les Gourounsi de Haute-Volta. Conquête et colonisation, Stuttgart, Franz Steiner Verlag Wiesbaden (Studien zur Kulturkunde, Veröffentlichungen des Frobenius-Instituts an der Johann Wolfgang Goethe-Universität zu Frankfurt/Main, 72), 1984, Cahiers d’études africaines 100, XXVV (4) : 588-592.

1987 Leo FROBENIUS, Histoire et contes des Mossi, textes choisis par Eike Haberland, Wiesbaden, Franz Steiner Verlag Wiesbaden (Sonderschriften des Frobenius Instituts, 3), 1986, L’Homme 103 : 146-147.

1987 John R. RENNISON, Dictionnaire koromfe (dialecte de Mengao), koromfe-français, français-koromfe, utilisant du matériel non publié de Wilhelm Staude, Hambourg, Helmut Buske, 1986/Textes koromfe (dialecte de Mengao) collectés par Wilhelm Staude, transcrits et traduits par John r. rennison, préface d’annemarie Schweeger-Hefel, Hambourg, Helmut Buske, 1986, ibid. : 159-160.

1987 Claudette SAVONNET-GUYOT, État et société au Burkina. Essai sur le politique africain, Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 1986, Revue française de science politique 37 (2) : 257-259.

1988 George STOCKING Jr (dir.), Malinowski, Rivers, Benedict and others. Essays on Culture and Personality, Madison, Wisconsin, The University of Wisconsin Press (History of Anthropology, 4), 1988, Gradhiva 5: 88-89.

1993 Eric de DAMPIERRE, Harpes zandé, Paris, Klincksieck (Domaine musicologique), 1991,

L’Homme 125 : 186-187.

1994 Jean-François GOSSIAUX, Avoir seize ans dans les Ardennes, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques (Le regard de l’ethnologue, 3), 1992, L’Homme 130 : 186-188.

1994 Patrick WILLIAMS, Nous, on n’en parle pas. Les vivants et les morts chez les Manouches, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme (Ethnologie de la France), 1993, L’Homme 132 : 171-173.

1994 Dominique GUILLAUD, L’ombre du mil. Un système agropastoral sahélien en Aribinda (Burkina Faso), Paris, Éditions de l’ORSTOM (A travers champs), 1993, Études rurales 133-134, Littoraux en perspective : 213-216.

1994 Michèle FIELOUX et Jacques LOMBARD avec Jeanne-Marie KAMBOU-FERRAND (dir.), Images d’Afrique et sciences sociales. Les pays lobi, birifor et dagara (Burkina Faso, Côte-d’Ivoire et Ghana). Actes du colloque de Ouagadougou (10-15 décembre 1990), Paris, Karthala (Hommes et sociétés)/Éditions de l’ORSTOM, 1993/Michèle FIELOUX, Biwanté. Récit autobiographique d’un Lobi du Burkina Faso, Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 1993, Journal des africanistes 64 (1) : 110-116.

1994 Michèle COQUET, Textiles africains, Paris, Adam Biro (Textures), 1993, Journal des africanistes 64 (2) : 148-149.

1995 Manuel Laranjeira RODRIGUES de AREIA et Roland KAEHR, Collections d’Angola. Les signes du pouvoir, Neuchâtel, Musée d’ethnographie (Coll. du Musée d’ethnographie, 2), 1992, L’Homme 133 : 143.

1995 Marguerite DUPIRE, Sagesse sereer. Essai sur la pensée sereer ndut, Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 1994, Études rurales 137 : 116-118.

1995 Édouard CONTE et Cornelia ESSNER, La quête de la race. Une anthropologie du nazisme, Paris, Hachette (Histoire des gens), 1995, Études rurales 138-139-140, Paysans au-delà du Mur, textes réunis et présentés par Edouard Conte et Christian Giordano : 241-244.

1996 Jacob OLIEL, Les Juifs au Sahara. Le Touat au Moyen-Âge, préface de Théodore Monod, Paris, CNRS Éditions (Histoire), 1994, L’Homme 138 : 180-182.

1996 André BOURGEOT, Les sociétés touarègues. Nomadisme, identité, résistances, Paris, Karthala (Hommes et sociétés), 1995, Le Monde diplomatique 502 : 30.

1998 Michèle DACHER, Histoire du pays gouin et de ses environs (Burkina Faso), Paris-Ouagadougou, Sépia-ADDB (Découvertes du Burkina), 1997, Journal des africanistes 68 (1-2) : 311-313.

1998 Youssouf DIALLO, Les Fulbe du Boobola. Genèse et évolution de l’État de Barani (Burkina Faso), Cologne, Rüdiger Köppe, 1997, ibid. : 315-317.

1998 Textes anciens sur le Burkina (1853-1897). Textes de Barth, Monteil, Voulet et Chanoine présentés et annotés par annie Merlet, Paris-Ouagadougou, Sépia-addB (découvertes du Burkina), 1995, ibid. : 322-324.

1999 Jean ROUCH, Les hommes et les dieux du Fleuve. Essai ethnographique sur les populations songhay du Moyen Niger, 1941-1983, Paris, Artcom’ (Regard d’ethnographie), 1997, Bulletin critique du livre français 608 : 1008.

1999 Hermann BaUSINGEr, Volkskunde ou l’ethnologie allemande. De la recherche sur l’Antiquité à l’analyse actuelle, précédé de « Volkskunde. Un avant-propos français » par Isac Chiva, Paris, MSH, 1993, Études rurales 151-152 : 286-288.

1999 Hugues NEVEUX, Les révoltes paysannes en Europe (XIVe-XVIIe siècle), Paris, Albin Michel (L’évolution de l’humanité), 1997, ibid. : 288-290.

2005 Eric JOLLY, Boire avec esprit. Bière de mil et société dogon. Nanterre, Société d’ethnologie (Sociétés africaines, 18), 2004, 504 p. / Eric JOLLY et Nouhoum GUINDO, Le pouvoir en miettes. Récits d’intronisation d’un hogon (pays dogon, Mali), Paris, (« Classiques africains », 29), 2003, 496 p., Journal des africanistes 75 (2) : 152-155.

2005 Richard KUBA, Carola LENTZ et Claude NURUKYOR SOMDA (dir.), Histoire du peuplement et relations interethniques, Paris, Karthala, 2003, The Journal of African History 46 (2) : 363-365.

Périodiques

1971 « À l’écoute des mythes » [Claude LEVI-STRAUSS, Mythologiques, IV -L’homme nu, Paris, Plon, 1971] Le Nouvel Observateur 366 : 46-48.

1972 « La dernière guerre des Peaux-Rouges » [Vine DELORIA Jr, Peau Rouge, préface d’Yves Berger, Paris, Edition spéciale, 1972] Le Nouvel Observateur 382 : 48-50.

1972 « Le dernier des Apaches » [Mémoires de Géronimo recueillis par S.M. Barrett, introduction de Frederick M. Turner, Paris, François Maspero (Voix, nouvelle série), 1972] Le Nouvel Observateur 404 : 38.

1972 « Les gens de la forêt » [Pierre CLASTRES, Chronique des Indiens Guayaki. Ce que savent les Aché, chasseurs nomades du Paraguay, Paris, Plon (Terre humaine), 1972] Le Nouvel Observateur 412 : 68-69.

1972 « Un génocide planifié » ibid. : 69.

1973 « Le sang des Rouges » [Le livre blanc de l’ethnocide en Amérique, textes et documents réunis par Robert Jaulin, Paris, Fayard (Anthropologie critique), 1972 ; De l’ethnocide, textes recueillis et présentés par Roger Renaud, Paris, Union générale d’éditions (10-18, série 7, 711), 1972 ; Helen Hunt JACKSON, Un siècle de déshonneur, Paris, Union générale d’éditions (10-18, série 7, 730), 1972] Le Nouvel Observateur 428 : 62-63.

1973 « La piste des traités violés » Le Nouvel Observateur 437 : 50-52.

1973 « Une affaire de famille » [FrancisA.J. IANNI avec le concours d’Elisabeth REUSS-IANNI, Des affaires de famille. La mafia à New York. Liens de parenté et contrôle social dans le crime organisé, Paris, Plon (Terre humaine), 1972] Le Nouvel Observateur 471 : 58-60.

1973 « des messies par milliers » Le Nouvel Observateur 476 : 44-46.

1974 « Les Indiens nous jugent » [Pieds nus sur la terre sacrée, textes rassemblés par T.C. MacLuhan, photographies d’Edward S. Curtis, Paris, Denoël, 1974] Le Nouvel Observateur 504 : 58-59.

1977 « Aujourd’hui l’an 2000 ? », Les Nouvelles littéraires 2592 : 18-19.

1985 « Lévi-Strauss : la naissance d’un héros » Le Magazine littéraire 223, Claude Lévi-Strauss. Esthétique et structuralisme : 28-30.

1991 « Benjamin en pièces détachées » Libération, nouvelle série, 3064 : 31.

2003 « La naissance d’un héros » Magazine littéraire, hors-série 5, Claude Lévi-Strauss : 22-24.

Autres publications2

  • 2 Les catégories entre crochets sont celles indiquées par Michel Izard.

1974 [commentaire] Karl H. SCHLESIER, « Action Anthropology and the Southern Cheyenne »,

Current Anthropology XV(3): 292.

1976 [commentaire] Robert L. WINZELER, « Ecology, Social Organisation and State Formation in Southeast asia », Current Anthropology 17 (4): 633-634.

1977 [in memoriam] « Wilhelm Staude » Journal des africanistes 47 (1) : 129.

1977 « Qu’est-ce que l’écologie politique ? », entretien d'Alain Hervé avec Michel Bosquet, Michel Izard, Brice Lalonde, Serge Moscovici et Alain Touraine, Le Sauvage 43 : 14-19.

1978 D’un possible négatif de la nuit. Jacques Bibonne, peintures récentes. Nice, Galerie Anne Roger, un placard recto.

1987 « L’anthropologie structuraliste » Le Courrier du CNRS, supplément au n° 67, Images des sciences de l’homme. Anthropologie, ethnologie, préhistoire : 16-18.

1988 [in memoriam] « Paul Riesman » Journal des africanistes 58 (1) : 97.

1990 « Redécoupage » : l’anthropologie au rang des bas morceaux » APRAS, Association pour la recherche en anthropologie sociale. Lettre d’information, 3, automne 1990 : 1-4.

1992 « Réimpression de Documents » Lettre d’information de l’Association pour la recherche en anthropologie sociale 6 : 4-5.

1994 « Communauté anthropologique. remarques préliminaires en vrac » Lettre d’information de l’Association pour la recherche en anthropologie sociale 11 : 5-6.

1998 [in memoriam] « Eric de Dampierre » Lettre du Département des sciences de l’homme et de la société du CNRS 50 : 36-37.

1999 « L’anthropologie en automne » Lettre du Département des sciences de l’homme et de la société du CNRS 57, L’anthropologie : 8-9.

2000 « L’anthropologie et l’enseignement de la philosophie des sciences » Bulletin de la Société française pour l’histoire des sciences de l’homme 20 : 46-48.

2002 [in memoriam] « Pierre SMITH (1939-2001) » L’Homme 161: 7-13.

2006 L’ethnologie en héritage. Michel Izard, Entretien avec Dominique Casajus et Virginie Véricourt, filmé par Stéphane Jourdain, La Huit.

Haut de page

Notes

1 La présente bibliographie, remaniée par Luc Pecquet, est issue du document établi par Michel Izard au Laboratoire d'anthropologie Sociale et des informations fournies par Marie Mauzé, que nous remercions. À l’organisation initiale, chronologique (consultable dans Casajus d. et Viti F., 2012, La terre et le pouvoir. À la mémoire de Michel Izard, Paris, CNRS), nous avons substitué un découpage par catégories d'écrits : articles, notes et ouvrages, documents multigraphiés, notices encyclopédiques et de dictionnaires, comptes rendus, publications dans des périodiques, puis “ autres ”. Les normes utilisées et les indications reportées sont celles du document initial et non pas du Journal.

2 Les catégories entre crochets sont celles indiquées par Michel Izard.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Bonte, « In memoriam », Journal des africanistes, 82-1/2 | 2012, 329-348.

Référence électronique

Pierre Bonte, « In memoriam », Journal des africanistes [En ligne], 82-1/2 | 2012, mis en ligne le 23 mai 2016, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://africanistes.revues.org/4410

Haut de page

Droits d’auteur

Société des africanistes

Haut de page
  • Logo Société des africanistes
  • Revues.org