Navigation – Plan du site
Mélanges

Informations

Françoise Le Guennec-Coppens
p. 435-440

Actes de la sociéte pour l’annee 2009

Séance du 12 février 2009

Présentation et élection d’un nouveau membre : Véronique Petit (parrainé par Marina Lafay et Marie-Luce Gélard).

Conférence de Mohamed Saleh : Les esprits malgaches : thérapie et processus d’intégration sociale dans l’océan Indien.

Sont intervenus : Marina Lafay, Suzanne Lallemand, Line Eskenazi, Anne-Marie Dauphin, Elisée Coulibaly, Roland Colin.

Séance du 12 mars 2009

Lecture et adoption du procès-verbal de la séance du 12 février 2009.

Conférence de Susanne Furniss : Circulation de musiques et de rituels dans le Sud-Est du Cameroun.

Sont intervenus : Suzanne Ruelland, Monique Brandily, M. Rousing Olsen, Alfred Schwartz, Marie-Françoise Rombi, Flores Sossah, Maud Gauguelin, Jeanne-Françoise Vincent, Suzanne Lallemand.

Séance du 9 avril 2009

Lecture et adoption du procès-verbal de la séance du 12 mars 2009.

Présentation et élection de deux nouveaux membres : Emilie Guitard (parrainé par Jeanne-Françoise Vincent et Christian Seignobos) ; Franck Derrien (parrainé par Marie-José Tubiana et François Paris).

Conférence de Marina Lafay : La coopération décentralisée au Mali.

Sont intervenus : Jean Boutrais, Alfred Schwartz, Gilles Degoy, Roland Colin, François Gaulme, Flores Sossah, Paulette Roulon, Line Eskenazi, Marie-Yvonne Curtis.

Séance du 28 mai 2009

Lecture et adoption du procès-verbal de la séance du 9 avril 2009.

Présentation et élection d’un nouveau membre : Vincent Sedogo (parrainé par Luc Pecquet et Daniela Bagnolo).

Conférence de Marion Fresia : Devenir "réfugié" sur son propre territoire : l'exemple des Peuls mauritaniens exilés au Sénégal.

Sont intervenus : Alain Billot, Charles Becker, Alfred Schwartz, Jean Boutrais, Géraud Magrin, Sy Aboubary dit Ciré, Elysée Coulibaly, Henri Galland.

Séance 11 juin 2009- Assemblée générale

L’Assemblée générale de la Société des Africanistes s’est tenue le 11 juin 2009 à 17h dans la salle de cinéma du musée du Quai Branly, sous la présidence d’Elisée Coulibaly.

Après la lecture et l’adoption du procès-verbal de la séance du 28 mai 2009, la Secrétaire générale, Françoise Le Guennec-Coppens donne lecture du rapport d’activité et invite la Trésorière, Anne-Marie Benezech à présenter le rapport financier. Ces deux rapports sont approuvés à l’unanimité par l’Assemblée. Paulette Roulon, Directrice de rédaction du Journal des Africanistes présente le numéro du Journal à venir : sommaire du numéro 79, fasc.1 qui devrait paraître au mois de septembre 2009.

Afin de déterminer si le nouveau Conseil d’Administration, en fonction depuis le mois de décembre 2008, devait assurer son mandat jusqu’en juin 2011 ou jusqu’en juin 2012, il a été procédé à un vote. Son dépouillement a montré une nette préférence pour le prolongement du mandat du Conseil d’Administration jusqu’en 2012.

Le conférencier prévu pour cette séance ayant eu des problèmes de santé, Laurent Barry a bien voulu le remplacer et nous a présenté une conférence intitulée : Une brève histoire du Nous. Parenté et identité.

Sont intervenus : Maud Gauquelin, Elisée Coulibaly, Lyne Eskenazi, Marina Lafay, Alain Bilot.

Le débat a été suivi d’une réception dans une salle adjacente.

Séance 12 novembre 2009

Lecture et adoption du procès-verbal de la séance du 11 juin 2009 (Assemblée générale).

Présentation et élection d’un nouveau membre : Etienne Hertz Njeundam (parrainé par Marina Lafay et Véronique Petit).

Conférence de Mustapha Diop : Mutations foncières chez les Peuls du Fouta Djalon en Guinée »

Sont intervenus : Maud Gauquelin, Line Eskenazi, Catherine Baroin, Diana Ray-Hulman, Elisée Coulibaly, Etienne Leroy, Berthe Fournel.

Séance du 10 décembre 2009

Lecture et adoption du procès-verbal de la séance du 12 novembre 2009.

Conférence de Christian Grataloup : Des marges du système ancien Monde à l’invention de l’Afrique par les Européens.

Sont intervenus : Alain Bilot, Mustapha Diop, Françoise Le Guennec-Coppens, Alfred Schwartz, Elisée Coulibaly.

Assemblee générale – 11 juin 2009

Le nouveau Conseil d’Administration, ainsi que le nouveau Bureau, sont en fonction depuis seulement 6 mois, c'est-à-dire depuis le mois de décembre 2008.

C’est donc le bilan de six mois d’activités de la Société qui sera présenté.

Tout d’abord nous avons dû apprendre à nous connaître car les membres du nouveau Conseil d’Administration étaient, dans leur grande majorité, de nouveaux élus. Quand aux membres du nouveau Bureau, exceptée Anne-Marie Benezech, ils ont du se mettre au courant, c'est-à-dire comprendre le fonctionnement des diverses activités de la Société.

Cela a pris quelque temps, mais nous avons été cependant très rapidement opérationnels en dépit de quelques problèmes de coordination au départ.

Les séances mensuelles

Ainsi nous avons établi le programme des séances mensuelles qui ont été assurées dès février.

12 février 2009 Mohamed SALEH : Les esprits malgaches : thérapie et processus d’intégration sociale dans l’océan Indien.

12 mars 2009 Susanne FURNISS : Circulation de musiques et de rituels dans le Sud-est du Cameroun.

9 avril 2009 Marina LAFAY : La coopération décentralisée au Mali. 28 mai 2009 – Marion FRESIA : Devenir "réfugié" sur son propre territoire : l'exemple des Peuls mauritaniens exilés au Sénégal. 11 juin 2009 - Assemblée générale Laurent BARRY : Une brève histoire du Nous. Parenté et identité.

Nous remercions Laurent BARRY d’avoir bien voulu assurer la conférence de notre Assemblée Générale en remplacement de Alfred ADDLER qui, ayant des problèmes de santé, n’a pu venir aujourd’hui. De plus nous avons déjà des conférenciers pour les mois de novembre et de décembre.

A l’occasion de ces séances nous avons accueilli quatre nouveaux membres :

- Véronique PETIT (parrainée par M. Lafay et M.-L. Gélard)

- Emilie GUITARD (parrainée par J.-F Vincent et C. Seignobos)

- Franck DERRIEN (parrainé par M.-J. Tubiana et F. Paris)

- Vincent SEDOGO (parrainé par Luc Pecquet et Danièle Bagnolo). Peu nombreux, ils ont cependant un point commun : ils sont tous jeunes. Et nous comptons sur eux, mais aussi sur vous tous, pour nous présenter des candidats. Je signale que c’est Maud Gauquelin qui est chargée de s’occuper de toutes les nouvelles candidatures qui, nous l’espérons, seront nombreuses.

J’ajouterais que, sans toutefois négliger les conférences individuelles et leur côté convivial, nous avons envisagé, et en particulier notre Président, d’organiser une journée d’étude ou un colloque sur un thème fédérateur pour les prochaines années.

Les séances de cinéma

Grâce au programme, établi par le Comité du film des Africanistes, coordonné par Anne-Marie Bézénech, les séances du Cinéma des Africanistes ont eu lieu le mercredi une fois par mois depuis le mois de décembre 2008. Ouvertes au public, elles rencontrent de plus en plus de succès. La séance du 8 avril 2009, en particulier, a réuni un public nombreux (78 personnes).

Le 21 janvier : « Sur les traces des mangeurs de coquillages »

Le 11 février : « Après l’urgence »

Le 8 mars : « Gnando, enfant sorcier »

Le 8 avril : « La voie peule »

Le 27 mai « La mare aux miracles » (annulé)

Le 17 juin « L’homme qu’il faut à la place qu’il faut »

On regrette cependant que les séances de cinéma soient si peu fréquentées par les membres de la Société. La cause vient peut-être du fait qu’elles ont lieu le mercredi et les conférences mensuelles le jeudi de la même semaine.

Nous essayerons l’année prochaine de les décaler d’au moins une semaine.

La lettre électronique

Comme vous avez pu le constater, la lettre électronique paraît à nouveau régulièrement depuis le mois de mars grâce au travail commun et assidu de Marina Lafay et de Charles Becker.

Leur projet est de l’améliorer dans sa forme afin de la rendre plus attrayante, mais aussi sur le fond en sélectionnant les informations qui y sont publiées.

Le site web

Comme la lettre informatique et le site web forment, selon Charles Becker et Marina Lafay, un tout indissociable et sont, en quelque sorte, la « vitrine » de la société, il a été envisagé de revoir rapidement certains éléments du site. Par exemple :

Continuer la mise en ligne des numéros anciens du Journal sur Revue.org qui a été commencée par Benoît Hazard l’année dernière. Dans ce but il est prévu que Maud Gauquelin et Marina Lafay suivent la même formation que Benoit Hazard a suivi précédemment.

Mettre à jour de l’annuaire des membres à l’aide d’un questionnaire que nous mettons au point et qui sera bientôt envoyé aux membres de la Société. Améliorer la page d’accueil du site en la rendant plus esthetique et, d’une manière générale, rendre le site plus séduisant en y introduisant par exemples des photos, des documents iconographiques.

Le problème des stocks

Le problème des stocks a été en partie réglé par Anne-Marie Benezech qui, avec très peu d’aide, à déménager du Musée de l’homme 15 armoires pleines de numéros du Journal et de mémoires et à fait rapatrier, de chez notre ancien imprimeur, 9 palettes de numéros du Journal .Tout le stock est maintenant regroupé dans un entrepôt mais pour une durée limitée. Nous cherchons donc un autre local où l’entreposer de façon plus permanente..

Il a déjà été envisagé par l’ancien Bureau de constituer des collections complètes et d’essayer de les vendre.

­Le Journal des Africanistes

Paulette Roulon-Doko, directeur de la rédaction a fait un bilan du travail du Comité de rédaction. Compte tenu des difficultés rencontrées par la société, il y a eu un certain retard concernant le numéro 78 1-2 qui n’est sorti qu’au 1er trimestre 2009 ; il s’agit d’un numéro double de 373 pages contenant un dossier « le lien au bétail ». Les numéros envisagés pour l’année 2009, étaient alors en cours de préparation, avec un dossier sur « l’expression de l’espace dans les langues africaines », comprenant cinq articles reçus et acceptés à ce jour.

Notre comité de rédaction fonctionnant avec le principe de la double relecture anonyme, il faut compter environ six mois de travail (relecture par deux lecteurs différents, suggestions et corrections) avant qu’un article soumis puisse être publié. Ce délai est relativement court, si l’on regarde les temps d’attente dans d’autres revues. D’autant plus qu’il a été rappelé que, sans secrétariat, les membres du comité de rédaction doivent prendre en charge toutes les étapes de fabrication du formatage au texte à clicher, ce qui souvent retarde la finalisation du projet.

Pour conclure, je dirais qu’après dix années d’interruption, je me retrouve, sans l’avoir vraiment cherché, à nouveau Secrétaire Générale de notre Société. Je vais donc essayer de faire de mon mieux, mais j’espère cependant pouvoir transmettre bientôt le relais à quelqu’un de plus jeune….. comme l’est notre Président.

En attendant, je voudrais remercier chaleureusement Anne-Marie, Maud, Marina, Luc …et les autres, pour leur soutien amical et, disons-le, bien sympathique.

  • Logo Société des africanistes
  • Revues.org