Navigation – Plan du site
Mélanges
Comptes rendus

TUBIANA, Marie-José, Carnets de route au Dar For (Soudan) 1965-1970

Saint-Maur-des Fossés, Sépia, 2006, 223 pages
Catherine Baroin
p. 186-187

Texte intégral

1L’auteur indique en quatrième de couverture qu’elle « n’aurait jamais envisagé de publier ces carnets si la situation que connaît actuellement le Dar For ne (lui) avait paru aussi dramatique ». C’est en effet un Darfour riant qui, il y a une quarantaine d’années, se donne à voir au long de ces carnets de route, qui rassemblent trois missions effectuées fin 1965, début 1969 et fin 1970. Les habitants y sont accueillants et décontractés, la nourriture abonde. C’est un pays où l’élevage et l’agriculture sont prospères. Il ne semble connaître que des problèmes mineurs, malgré la grave sécheresse de 1969 survenue entre les deux derniers séjours narrés ici. L’auteur évoque bien cette crise climatique1 et les gros mouvements de populations qu’elle entraîna vers le sud, mais elle ne semble plus qu’un mauvais souvenir. Pourtant la même année un fait divers lié à cette sécheresse est mentionné lui aussi en toile de fond, qui marquera un tournant décisif dans l’histoire locale. Il s’agit d’une rixe auprès d’une mare, entre Arabes et Zaghawa, une compétition pour l’eau et les pâturages qui laisse une vingtaine de morts. Avec cet événement, qui pouvait sembler relativement mineur à l’époque, commença le début des hostilités entre ces deux groupes. On ne pouvait alors en deviner sur le long terme les dramatiques conséquences, qu’évoque un bref épilogue.

2Les trois voyages, dont cet ouvrage rassemble les carnets, sont des missions de reconnaissance d’assez brève durée (trois mois pour la première, la plus longue). Le texte, bien écrit, est abondamment illustré de fort belles photographies de l’auteur en noir et blanc. Il apporte nombre d’informations sur une grande variété de sujets, comme par exemple l’origine des tissus vendus localement (p. 80), les perles à la mode (p. 81), la scolarité, la coiffure des femmes (p. 154), les alliances politiques entre les divers groupes, les avatars de l’histoire des Tundjur, qui sont un des objectifs centraux de la dernière mission de la fin 1970. Il manque malheureusement, comme c’est trop souvent le cas pour ce genre d’écrit, un index des matières qui permettrait de retrouver facilement ces indications. Par contre, sont annoncées en note les publications auxquelles les enquêtes ont donné lieu. Celles-ci sont rassemblées en fin de volume dans une bibliographie, accompagnée d’un glossaire, d’une chronologie, et d’un index des principaux interlocuteurs rencontrés.

3Dans ces espaces saharo-sahéliens soumis dans la période récente à une islamisation massive, on est surpris par l’importance de la consommation d’alcool (p. 150, 170) et par l’abondance et la vivacité des rites préislamiques (par exemple pp. 93-102, pp. 184-187). Le Darfour des années 1960 est bien différent non seulement du Darfour sinistré d’aujourd’hui, mais aussi d’autres espaces proches qui n’ont pas subi les mêmes drames. Ceci donne la mesure de la rapidité avec laquelle non seulement les changements politiques, mais aussi certains changements de mœurs peuvent s’opérer.

Haut de page

Notes

1 Elle fut suivie de plusieurs autres après le passage du couple Tubiana, dans les années 1970 et 1980.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Baroin, « TUBIANA, Marie-José, Carnets de route au Dar For (Soudan) 1965-1970 », Journal des africanistes, 77-1 | 2007, 186-187.

Référence électronique

Catherine Baroin, « TUBIANA, Marie-José, Carnets de route au Dar For (Soudan) 1965-1970 », Journal des africanistes [En ligne], 77-1 | 2007, mis en ligne le 04 décembre 2007, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://africanistes.revues.org/1972

Haut de page

Auteur

Catherine Baroin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Société des africanistes

Haut de page
  • Logo Société des africanistes
  • Revues.org