Navigation – Plan du site
Mélanges
Comptes rendus

GAUDIO, Attilio, 2002, Les bibliothèques du Désert. Recherches et études sur un millénaire d’écrits

Paris, L’Harmattan, 410 p.
Jean Poirier
p. 146-148

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif dont Attilio Gaudio a pris l’initiative fut l’ultime travail, publié à titre posthume, de cet infatigable chercheur, disparu le 12 juillet 2002.

2L’ouvrage est constitué d’une série de communications rédigées entre 1995 et 2000, en France, en Italie ou en Afrique (Mauritanie, Mali) concernant les documents originaux conservés dans les diverses régions du Sahel et dont on comprend aujourd’hui qu’il s’agit d’un véritable trésor scientifique, certainement plus important que les manuscrits de la Mer Morte. Les communications furent prononcées lors des quatre grands colloques consacrés aux « bibliothèques du Désert » : Le Colloque eurafricain de Chinguetti (Mauritanie), octobre 1995 ; le Colloque eurafricain de Milan, mai 1998 ; le Colloque international de Nouakchott, novembre 1999 ; le Colloque eurafricain de Tombouctou, novembre 2000.

3Ces quelques quarante textes – de dimension inégale – peuvent être classés en cinq parties : La première réunit les documents proprement « factuels », c’est-à-dire ceux qui explicitent le titre, le thème, l’auteur, le site du document. La seconde rassemble les documents qui abordent les problèmes soulevés, tels ceux de la conservation. La troisième intéresse les problèmes d’ordre culturel : elle analyse le contenu, situe le texte dans le cadre plus général de la civilisation des pays du Sahel et formule même parfois des propositions. La quatrième rassemble des documents mixtes qui abordent plusieurs thèmes.

4Un dernier ensemble concerne les huit contributions rédigées par Attilio Gaudio, lui-même initiateur et responsable de l’ouvrage. Il a consacré une dizaine de pages au début de l’ouvrage aux « manuscrits du Sahara et du Sahel » ignorés ou en péril de disparition. Il existe certainement des centaines de milliers de manuscrits dans les diverses régions du Sahel, surtout en Mauritanie, dont une grande partie demeure encore dans des collections privées.

5Les manuscrits concernent  non seulement l’histoire générale, les chroniques, le droit mais aussi la littérature, les recettes thérapeutiques, la magie. Les communications soulignent l’intérêt qu’il y aurait à organiser un programme de recherches à l’échelle internationale, en centralisant dans un lieu de mémoire, par exemple à Tombouctou, les travaux confiés à des équipes internationales. Ces documents permettront de mieux comprendre l’histoire du second millénaire dans ces régions sahéliennes qui ont été l’interface encore trop peu connue entre l’Europe du Sud et l’Afrique subsaharienne. Mais des programmes d’urgence devraient être mis en œuvre : les sites ne sont pas entretenus, certains sont ensevelis sous le sable, menacés par l’humidité, les termites, les rongeurs, les pillards.

Haut de page

Annexe

Nous croyons utile de citer en annexe les documents qui, parmi les quarante et un publiés, nous ont semblé être les plus intéressants pour les chercheurs :

Famory Keita , Président de « sud Arts et Cultures », Les manuscrits de source arabo- islamiques en Afrique Noire au sud du Sahara, p 44-54.

Ahmed Ould Mohamed Yahya, chef de section des manuscrits Institut Mauritanien de la Recherche Scientifique, p. 55-66.

Ethmane Ould Dadi, La sauvegarde et le développement des villes anciennes de Mauritanie, p. 97-111.

John Hunswick, Northwestern University Illinois, Arabic Manuscripts in the Niger Bend, p. 124-132.

Anne Mayor, Université de Genève, Manuscrits de la Dina Peul du Massina, p 133-145, bibl.

Aline Robert, Université de Genève, Les sources écrites européennes du XVe au XIXe siècles, p. 148-170, bibl.

Abdel Kader Haidara, Bibliothèque du Désert - Difficultés et perspectives, p.187-203.

Latifa Benjelloun-Laroui, Bibliothèque nationale, Les bibliothèques de l’extrême Sud marocain, p. 229-239.

Rahal Boubrik, Les manuscrits de l’Ouest Saharien, source d’histoire sociale et intellectuelle, p. 257-269 (avec répertoire).

André Cormillot, Conseiller technique de l’IMRS (Nouakchott), Le fichier informatisé du Laboratoire d’archéologie de l’IMRS, p. 289-307.

J.M Arnoult, Inspecteur Général des bibliothèques, Patrimoine écrit et identité culturelle, p. 319-329.

Mohamed Ould Maouloud, Université de Nouakchott, Sauvegarde et valorisation du patrimoine manuscrit, p.331-348.

Pierre Lafrance, Le traitement des manuscrits en Mauritanie, p. 349-357.

Marco Sassetti, Sauvegarde du patrimoine en Mauritanie. Les manuscrits de Chinguetti, p. 368-388.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Poirier, « GAUDIO, Attilio, 2002, Les bibliothèques du Désert. Recherches et études sur un millénaire d’écrits », Journal des africanistes, 75-2 | 2005, 146-148.

Référence électronique

Jean Poirier, « GAUDIO, Attilio, 2002, Les bibliothèques du Désert. Recherches et études sur un millénaire d’écrits », Journal des africanistes [En ligne], 75-2 | 2005, mis en ligne le 27 mars 2007, consulté le 28 juin 2017. URL : http://africanistes.revues.org/151

Haut de page

Droits d’auteur

Société des africanistes

Haut de page
  • Logo Société des africanistes
  • Revues.org